Accueil Assurance habitation Bien s’y prendre avec l’assurance habitation étudiant, c’est un jeu d’enfant

Bien s’y prendre avec l’assurance habitation étudiant, c’est un jeu d’enfant

869

Commencer à voler de ses propres ailes, c’est aussi plonger le nez dans la paperasse. Du contrat de bail à la mutuelle santé et au reste, les dossiers s’accumulent bien vite sur le bureau de l’étudiant fraîchement arrivé dans son nouveau chez-lui. Ce sont des étapes importantes et surtout, l’assurance du logement compte parmi les contrats obligatoires ! Voici quelques astuces pour avoir bon pied bon œil et savoir s’y prendre avec l’assurance habitation étudiant.

Une offre spéciale destinée aux étudiants

Les assureurs savent s’y prendre quand il s’agit d’amadouer le client. Nouveaux venus sur le marché, les étudiants sont de futurs assurés qu’il faut savoir choyer. C’est pourquoi les prix et les garanties font l’objet d’une étude approfondie, en vue d’être adaptés au mode de vie et aux moyens de l’étudiant assuré. Pour peu que vous puissiez prouver que vous êtes étudiant, vous pourrez généralement en bénéficier jusqu’à l’âge de 28 ans !

Une couverture multirisque

Comme c’est aussi le cas des couvertures multirisques habitation classiques, l’offre spécial étudiant couvre les sinistres matériels de tous types : dégâts des eaux, incendie, explosion, risque électrique… ainsi que le vol. Et comme dans les couvertures classiques, celle-ci comprend également l’assurance responsabilité civile ! Cliquez ici pour en apprendre plus sur cette dernière.

Et comme c’est une offre entièrement adaptée à la sphère étudiante, l’assurance habitation étudiant propose notamment d’étendre la responsabilité civile aux activités qui leurs sont propres, telles les stages, les cours particuliers, ou encore le très classique baby-sitting.

Des extensions de garantie existent même pour celles et ceux qui souhaiteraient faire assurer un ou plusieurs objets au(x)quel(s) ils tiennent comme à la prunelle de leurs yeux. Il peut s’agir, par exemple, de matériel informatique, d’un instrument de musique, ou de bijoux. Ces derniers sont garantis à hauteur de 10% du capital immobilier assuré. Les objets de valeur le sont quant à eux à 30%.

seul-sur-un-escalier-avec-un-ordinateur-assurance-habitation-etudiant

Les bons gestes à adopter pour choisir son assurance

L’assurance habitation étudiant, comme toutes les assurances, doit être lue attentivement afin qu’aucune clause possiblement contraignante ou problématique ne reste dans l’ombre. Il faut commencer par les clauses d’exclusion de garantie. Ces dernières font le point sur ni plus ni moins que tous les risques non couverts. Si vous trouvez dans cette liste des risques contre lesquels vous aimeriez être couverts, une intervention auprès de l’assureur sera alors nécessaire avant que la signature du contrat n’ait lieu.

Outre cette clause, les plafonds de garantie doivent aussi être étudiés attentivement. Il est important que certains risques puissent être assurés à hauteur d’une somme conséquente, sans quoi l’assurance habitation étudiant à laquelle vous aurez souscrit ne vaudra rien ! Enfin, ne négligez pas les franchises. Ces dernières incarnent un prix fixe qu’il vous faudra rembourser en cas de survenue de tel ou tel sinistre. Une franchise beaucoup trop élevée devrait vous faire réfléchir avant de signer.

Comment souscrire ?

Faites un tour sur ce site pour obtenir un devis gratuit. Puis contactez la société de votre choix parmi les nombreuses sociétés d’assurance qui se partagent les plus grosses parts du marché. Qu’il s’agisse de la MMA, de la MACIF, de la MAIF, de Direct Assurance, ou encore d’AGF, toutes vous proposeront des offres adaptées à vos besoins.

Vous pourrez également faire appel à un courtier en assurance qui vous orientera vers les meilleurs assureurs en fonction de critères que vous aurez établis au préalable en vue de la signature de votre contrat d’assurance habitation étudiant. Il jouera en somme le rôle de chasseur d’assurance et de négociateur à votre place.

Lorsque vous serez entrés dans la phase de préparation du devis, l’assureur demandera un descriptif de votre logement. L’ancienneté de l’immeuble, la superficie de l’appartement, le nombre de pièces, l’étage, le pallier, le nombre de jours pendant lesquels vous pensez ne pas résider dans ce lieu au cours de votre contrat de bail, et même les éventuelles sécurités entourant le logement (type caméras, alarmes, détecteurs de fumée…).

Prenant en compte tous ces éléments, l’assureur évaluera le montant global qui sera dû après signature du contrat d’assurance habitation étudiant. Mais rassurez-vous, tant que vous serez étudiants, ces montants ne seront jamais élevés. Par exemple, là où un couple actif en situation de concubinage paierait 120 euros par an pour assurer un appartement de 40m², l’étudiant ne déboursera que très rarement plus de 40 euros par an pour le même appartement.

L’équipe de rédacteurs de magazine-assurance à votre service ! Nous nous penchons sur toutes les informations possibles et imaginables sur les assurances afin de vous aider à faire le tri. Nous nous efforçons de vous offrir des articles de qualité afin de vous aider à mieux appréhender les enjeux de telle ou telle assurance.