Accueil Assurance vie Les essentiels à retenir sur l’assurance-vie

Les essentiels à retenir sur l’assurance-vie

15

Placement financier très apprécié par les Français, l’assurance-vie s’adresse à tous les particuliers qui souhaitent épargner et faire fructifier leur capital pour la réalisation d’un projet spécifique. Au terme du contrat, l’assuré peut ainsi récupérer ses fonds (avec les intérêts) pour se lancer ensuite dans d’autres investissements.

Avant toutes choses, il est bon de savoir que l’assurance-vie et l’assurance-décès sont des domaines totalement distincts. Dans le cas d’une assurance-décès, le contrat ouvert au nom de l’assuré sera rompu au décès de ce dernier. Puis, le capital et les intérêts reviendront aux bénéficiaires désignés par le souscripteur. Comment fonctionne exactement un contrat d’assurance-vie ?

Comprendre le principe d’un contrat d’assurance-vie

Dans un contrat d’assurance-vie, les assurés s’engagent pleinement à verser un capital pendant 8 ans, et en contrepartie, ils perçoivent des primes. Les fonds investis peuvent être utilisés en tant que produit d’épargne, et ce, à moyen ou à long terme. Les versements peuvent également se faire régulièrement ou non, selon le choix des assurés. Bien sûr, ces derniers ont le droit d’effectuer des retraits en tout temps. Pareillement, ils peuvent aussi mettre un terme à leurs contrats à tout moment. Bref, les titulaires d’un contrat d’assurance-vie peuvent opter pour la gestion libre ou déléguée, et ils ont la possibilité de souscrire des options automatiques de gestion pour réussir leur investissement.

Les objectifs de l’assurance-vie

Que ce soit dans des contrats mono-supports en euros ou multi-supports, l’assurance-vie a, d’abord, pour objectif d’aider les épargnants à se constituer un capital sur le long terme. Ensuite, elle vise aussi à compléter les revenus des assurés, lorsqu’ils seront retraités ou encore quand ils veulent effectuer des rachats réguliers, de la rente viagère, voire des avances. Enfin, l’assurance-vie est un bon instrument de transmission de patrimoine. Tout en profitant d’une fiscalité avantageuse, elle permet aux assurés de transmettre librement à leurs proches (les bénéficiaires du contrat) leur capital.

Tout savoir sur les frais à payer dans un contrat d’assurance-vie

Pour permettre aux assurés de mieux gérer leurs contrats d’assurance-vie, les frais à payer dans ce genre d’investissement se présentent comme suit :

  • Frais de dossier fixes et à payer au moment de la souscription au contrat.
  • Frais d’entrée prélevés pendant les versements, à l’ouverture ou en cours du contrat. Ces frais sont forfaitaires ou proportionnels au montant des sommes versées à chaque fois.
  • Frais de gestions prélevées tout au long du contrat.
  • Frais d’arbitrage prélevés sur le montant d’argent qui est transféré depuis une unité de compte à une autre. Ces frais sont forfaitaires ou proportionnels aux fonds transférés.

Ce qu’il fait savoir sur la fiscalité

Les titulaires d’un contrat d’assurance-vie profiteront d’une exonération d’impôt sur le revenu, seulement s’ils ne touchent pas à leurs contrats durant 8 ans. Après ce délai, la fiscalité est encore plus intéressante, étant donné que le prélèvement libératoire est fixé à un taux de 7,5 % avec un abattement annuel de 4 600 euros d’intérêt.