Accueil Assurance auto Assurance auto résiliée : que faire pour réduire les dépenses ?

Assurance auto résiliée : que faire pour réduire les dépenses ?

34

Augmentées continuellement ces dernières années, les dépenses dédiées à l’assurance auto occupent une partie non négligeable dans le budget d’un conducteur lambda, spécialement si ce dernier a déjà fait l’objet d’une résiliation du fait de l’assureur ou présente un malus élevé. Voici les démarches qu’il faut suivre auprès d’un assureur spécialisé de préférence en « risque aggravé » pour diminuer la facture d’assurance auto. 

Payez annuellement que mensuellement 

Résilié de l’assurance auto !? Cela ne vous empêche nullement désormais de vous réassurer, le secteur d’assurance dispose d’acteurs spécialisés qui assurément facilitent aux conducteurs à risque, dans quasiment les mêmes conditions que les profils normaux, d’avoir une assurance auto au meilleur tarif. Rien donc nous vous empêche d’opter lors du choix du paiement pour un fractionnement annuellement ou semestriel plutôt que mensuel, car cela simplement in fine réduit la prime globale.  Cela permet de mieux anticiper les dépenses, mais aussi d’éviter tout incident de résiliation pour de non-paiement auto.

L’assurance auto c’est du sur mesure !

Si vous êtes un conducteur « bonussé » ou un bon conducteur, l’assurance auto connectée vous sera une solution idéale, car comme la prime dépendra de votre respect des limitations de vitesse et votre tenue de route de manière globale, les économies seront à coup sûr au rendez-vous. Si vous parcourez un kilométrage relativement faible ou bien précis sur un parcours délimité dans une période donnée, une assurance au kilométrage est proposée, et ce depuis des années déjà sur le marché, une solution qui a fait largement ses preuves.

Si vous opter pour une assurance auto modulable ne souscrirez que ce dont vous avez réellement besoin, la mise en place de certaines garanties ne fait que gonfler vainement la prime. Aussi il faut penser à réduire les franchises, cette démarche en définitive peut sembler laborieuse, mais tout ce travail est largement mâché par les courtiers experts en assurance auto pour résilié ou malussés qu’ils suffit d’interroger tranquillement depuis chez soi en ligne.

Ne déclarez pas tous les sinistres

La terminologie de sinistre, englobe tous les événements ou aléas susceptibles de mettre en jeu la garantie auto et donc pousser l’assureur à faire d’éventuelles réparations, que cela soit donc un bris de glace, vol ou acte de vandalisme, accident, un sinistre c’est sinistre. Cela augmente votre ratio de risque et le cas échéant votre malus, et donc votre prime et même les possibilités d’être résilié en outre de l’assurance auto pour sinistre, il faut donc limiter ses déclarations aux sinistres les plus encombrants. Les petits autant s’en charger soi-même, bien entendu cela contrevient même au principe de l’assurance, mais les assureurs sont très sensibles aux déclarations.

Comparer les assureurs auto en ligne

En plus d’être 100% gratuit, le bénéfice de recourir aux comparateurs n’est plus à démontrer depuis quelques années déjà. Ces mastodontes en ligne présentent le canal de recherche privilégié, car assez prisés par les Français soucieux de réduire leurs dépenses assurantielles. Ces comparateurs présentent des contrats confrontés en temps réel, sur le fond et sur la forme, des plus grandes compagnies d’assurance automobile françaises avec des souscriptions en ligne souvent rapides et très fluides.

En outre, si lors de votre choix vous optez pour des assureurs qui sont exclusivement présents en ligne n’ayant donc pas d’agence en réalité, l’écart se creusera davantage, car contrairement aux autres compagnies disposant d’un réseau mis en place d’agents ou de mandataires sur le terrain, leurs dépenses sont considérablement réduites et disposent par conséquent d’un levier financier suffisamment  important pour proposer des tarifs plus compétitifs,  c’est le cas d’ailleurs de plusieurs courtiers grossistes et d’experts en assurance auto résiliée, orientés souvent 100% vers le Web. À vos claviers chers résiliés !