Accueil Assurance auto Assurance auto pour alcoolémie et pour retrait de permis

Assurance auto pour alcoolémie et pour retrait de permis

58

Après une résiliation d’assurance auto pour alcoolémie, vous cherchez un nouveau contrat qui ne nuira pas à votre portefeuille ? Messieurs, mesdames,  vous êtes au bon endroit. Assuroto vous permet de comparer les différentes offres des assureurs qui se sont spécialisés dans ce type de résiliation et vous offre l’accompagnement nécessaire pour faire le bon choix en matière de souscription. Vous n’avez qu’à remplir le formulaire afin de bénéficier gratuitement d’un devis pour votre contrat selon votre propre situation.

Majoration de la prime

Retrouver un nouveau contrat assurance auto après sa résiliation pour alcoolémie n’est pas aussi simple. Maintenant que vous êtes reconnu comme étant un profil à risque, les assureurs sont en droit de vous appliquer une majoration sur votre prime.

La souscription à un nouveau contrat à un prix raisonnable devient alors compliquée. Heureusement pour vous, Assuroto a pensé à votre cas spécifique et vous donne la possibilité d’obtenir gratuitement un devis pour alcoolémie. Ne ratez pas l’occasion de trouver une assurance auto pas chère malgré les circonstances malencontreuses.

Alcool au volant

Evitez l’alcool lorsque vous êtes amené à conduire car la probabilité d’accident s’élève en fonction du taux d’alcoolémie. Il est plus facile à céder à la tentation, lorsque l’on accepte le premier verre.

Sachez que dans la majorité des cas d’accident liés à l’alcool, ce sont les buveurs occasionnels qui sont tenus pour responsables. Chaque verre d’alcool consommé peut augmenter notre taux d’alcoolémie d’une moyenne de 0,20 à 0,25 g/litre.

Et il devient difficile de faire disparaitre les effets d’alcool, une fois que l’on a trop bu. Surtout que les sanctions en cas d’accident sous l’emprise d’alcool (plus de 0,50 g/litre dans le sang) ne sont pas négligeables et peuvent arriver à l’emprisonnement.

Assurance auto après suspension de permis

  • Une majoration de 200 % : pour tout assuré ayant subi une annulation ou bien plusieurs suspensions de deux mois ou plus durant la même période de référence (article A. 121-1)
  • Une majoration 100 % : Pour tout assuré coupable de délit de fuite après un sinistre qu’il a causé ainsi que pour celui qui a omis de déclarer les accidents dont il a été responsable durant les 3 ans qui ont précédé sa souscription.
  • Une majoration de 50 % : Pour tout assuré ayant cumulé plus de trois accidents  responsables au cours de son année de souscription.

Dès la suspension de votre permis, il devient plus ou moins compliqué de trouver un nouveau contrat d’assurance. Les assureurs sont plus penchés vers le refus de votre dossier. Il est donc conseillé de rester attaché à son assureur quitte à supporter les couts additionnels qu’il pourrait vous appliquer.

Les courtiers peuvent vous être utiles dans le cas où la recherche est infructueuse. Comme vous pouvez aussi recourir à la location d’un véhicule pour bénéficier d’une couverture au nom de la société de location.

Retrouvez un contrat après un retrait de permis

Actuellement, plusieurs assureurs proposent des offres spécifiques aux conducteurs dont le permis a été suspendu ou annulé. Assuroto vous permet de comparer ces offres afin de trouver la plus adaptée à votre besoin.

Conduire sans permis

Il est fortement défendu de conduire un véhicule qui requiert un permis  après la suspension de celui-ci. En effet, vous risquez plusieurs sanctions telles qu’une amende pouvant aller jusqu’à 4500 euros, une soustraction de 6 points sur votre permis ou encore 2 ans de prison.

Conduire sans couverture

Il est indispensable de disposer d’une assurance auto pour pouvoir utiliser votre véhicule. La suspension du permis induit à l’annulation de votre couverture. C’est-à-dire qu’en cas d’accident, vous ne pouvez plus bénéficier de la couverture de votre assureur. En plus, la loi a prévu une sanction sous forme d’amende de 3750 euros ou confiscation du véhicule.